Refus d’un bilan de compétences par l’employeur

Si vous avez lu les articles précédents, concernant le congé pour bilan de compétences, vous avez pu lire que le protocole de base vous impose d’envoyer un courrier à l’attention de votre employeur, afin de lui demander la permission de poser un congé pour bilan de compétences. Cependant, une question demeure alors : peut-il refuser cette demande ? Si oui dans quels contextes cela est-il possible ? C’est ce que nous allons voir dans cette partie.

Un refus pour de bonnes raisons

Si vous effectuez cette demande de congé pour bilan de compétences dans des conditions qui ne sont pas celles qu’il faut respecter pour y avoir droit, il est évident que vous serez confronté à un refus.

Rappelons que vous devez avoir au moins 5 ans d’activité professionnelle à votre actif, dont 1 au sein de l’entreprise dans laquelle vous êtes actuellement. Ces notions d’ancienneté sont obligatoires si vous souhaitez pouvoir accéder à ce droit. En dehors de cela, le refus de votre employeur ne pourra être que temporaire et correspondre plutôt à un report.

Un refus qui s’apparente à repousser seulement la date

Lors de son courrier réponse, si votre employeur vous refuse votre demande de congé pour bilan de compétences, celui-ci devra expliquer de façon claire pour quelles raisons il ne peut pas vous accorder cette absence.

En revanche, sachez qu’il devra dans les 6 mois dégager le temps nécessaire quoiqu’il en soit pour que votre bilan de compétences soit effectué. Il peut donc dire non sur l’instant, mais sera dans l’obligation de vous accorder votre droit dans les 6 mois.