Personnes handicapées et bilan de compétences

Il est évident que les travailleurs handicapés n’ont pas les mêmes critères en matière d’évolution professionnelle, ni les mêmes possibilités. Nous ne sommes pas égaux face à nos capacités physiques, mais nos droits restent malgré tout les mêmes, ainsi les personnes à mobilité réduite bénéficient des mêmes droits en matière de bilan de compétences. Cependant, il s’agira d’une formule légèrement différente, en adéquation avec leurs besoins spécifiques.

Une base qui reste identique

Bien entendu, sur le plan légal, on reste sur des dispositions tout à fait classiques en matière de réglementation et de déroulement du bilan de compétences, que l’on soit une personne handicapée ou non.

Cependant, les organismes proposant ce service ont su s’adapter pour la plupart aux travailleurs handicapés en leur offrant des perspectives différentes, une vision adaptée à leur condition dans le cadre de leur évolution professionnelle. Légalement en revanche, on reste sur la même base, les mêmes droits concernant le bilan de compétences.

Que peut-on espérer de plus ?

Il sera néanmoins important d’opter pour un organisme offrant des prestations spécifiques. Celles-ci peuvent prendre l’aspect d’une exploration plus large des emplois et des secteurs d’activité, d’une information active concernant les interlocuteurs avec lesquels être en rapport direct : personnes handicapées également qui pourraient offrir de précieux conseils, organismes spécialisés et adaptés, service de maintien dans l’emploi et bien d’autres, dont l’utilité est évidente.

L’accompagnement lui aussi doit être différent, en tenant conte de toutes les contraintes auxquelles la personne est soumise dans son quotidien pour l’établissement d’une synthèse de qualité.

Pensez alors à poser la question au centre avec lequel vous serez en contact dans l’établissement de votre bilan de compétences, si vous êtes une personne handicapée. Des solutions efficaces et adaptées existent, pouvant vous être d’une aide précieuse, car chacun a droit à la formation, à la spécialisation et à l’évolution professionnelle.