Dans quel cadre faire un bilan de compétences quand on est chômage ?

Nous vivons dans un pays où le social est au cœur des préoccupations, ce qui est confortable pour chacun d’entre nous, surtout en contexte de crise. Lorsque l’on perd son emploi, on n’est donc pas totalement livré à soi-même et on a la possibilité de profiter de l’une des formules mises en place par l’Etat pour nous aider à effectuer notre retour dans la vie active, notamment en profitant d’une rémunération.

Les demandeurs d’emploi ne profitent pas tous des mêmes accompagnements vers un retour à l’emploi, et cela peut avoir un impact sur une éventuelle demande de bilan de compétences.

Accompagnement au retour à l’emploi : les différentes possibilités

Lorsque l’on ne connaît pas bien le lexique, on peut avoir du mal à déterminer ce que signifient les nombreux sigles utilisés par le Pôle Emploi.

On distinguera tout d’abord le PAP, qui est le projet d’action personnalisé, mais aussi le PPAE, qui est le projet personnalisé d’accès à l’emploi. Ces deux formules sont en vigueur depuis le 1er juillet 2001 et le 18 janvier 2006 respectivement et peuvent ou non être souscrites en même temps. Elles ne donnent pas forcément les mêmes droits.

PAP, PPAE,  des différences subtiles

Les définitions de ces sigles sont très proches et pourtant induisent des dispositions différentes concernant le retour à l’emploi ainsi que les engagements pris par les deux parties. Quoiqu’il en soit, votre inscription au Pôle Emploi vous donnent des droits dont il ne faut pas hésiter à profiter, surtout quand on souhaite réaliser un bilan de compétences ou n’importe quel autre service qui pourrait s’en rapprocher.