Accueil > Comment fonctionne le bilan de compétences ? > Durée d’un bilan de compétences

Durée d’un bilan de compétences

Il est évident qu’un bilan de compétences se doit d’avoir une durée conséquente pour être représentatif de ce que vous êtes au travail et pour être doté de conclusions qui soient réalistes.

Ce n’est donc pas, en général, le type de dispositif qui se met en place sur un après-midi comme vous pouvez l’imaginer. Cela étant, chaque équipe de consultant a sa propre politique et attribuera une durée qui correspond à ses propres méthodes.

En revanche, la loi encadre également la durée du bilan de compétences, qui ne peut pas passer en dessous d’un certain nombre d’heures pour être légalement recevable.

Que prévoit la loi en matière de durée du bilan de compétences ?

Selon la loi de 1991 qui définit le bilan de compétences, celui-ci se doit d’être effectué sur au moins 24 heures. Sur ce laps de temps, au minimum 10 heures pleines devront être consacrées à des entretiens en face à face avec le consultant.

La plupart du temps cette durée est même un peu plus importante, concernant les séances de discussion, qui durent entre 12 et 16h. Le reste du temps, le salarié sera évalué lors de mises en situation variées.

Ces heures seront réparties sur une durée minimale de 3 semaines, et de 3 mois au maximum. Voilà de quelle manière la loi encadre le dispositif du bilan de compétences.

puzzle

À chacun sa méthode

En dehors de ces dispositions légales, qui doivent évidemment être respectées, le bilan de compétences aura donc une durée variable, avec un nombre d’heures qui peut évidemment dépasser les 24 heures minimales prévues par le code du travail.

Veillez simplement, lors du choix de votre centre dans le cadre de ce bilan de compétences, d’opter pour des professionnels qui réalisent ceux-ci en bonne et due forme. C’est important, pour que les résultats soient cohérents.